Dans la Presse

Le Figaro. Brétigny : une plainte pour sabotage en bande organisée

Huit semaines après la catastrophe ferroviaire de Brétigny (Essonne) qui a fait sept morts et une trentaine blessés le 12 juillet, l’un des avocats des victimes et des passagers a déposé une plainte pour « sabotage en bande organisée » auprès des juges chargés du dossier.

Cité dans Le Parisien, Me Xavier Gruwez dénonce une entente qui « a existé entre la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), et qui a eu pour résultat de détériorer le réseau ferroviaire à un tel point que l’éclisse qui a provoqué le déraillement s’est détachée précisément parce qu’elle n’avait pas été entretenue » . De leur côté, les deux institutions mises en cause n’ont pas voulu faire de commentaire.

Selon l’avocat, « RFF n’a pas exécuté une convention conclue avec le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif), qui l’obligeait à prévoir une maintenance renforcée sur certaines parties du réseau considérées comme les plus critiques » . Pour lui « au moins un des boulons étaient absent depuis longtemps de l’éclisse puisque sa loge était passablement rouillée » .

 Une information judiciaire, a déjà été ouverte en juillet pour homicides et blessures involontaires. Environ 20 victimes se sont constituées parties civiles.